Né le 20 février 1921 à Saintes (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), fusillé le 14 avril 1944 au champ de tir de Biard (Vienne) ; serrurier à la SNCF ; résistant FTPF.

Domicilié à Saintes, Michel Barillaud résista à partir de novembre 1943 au sein des FTP de Corrèze. Il appartenait au groupe Thimbault. Il fut arrêté le 9 février 1944 à Saintes où il se trouvait en mission « de recrutement et d’organisation des FTP locaux », semble-t-il dénoncé par un inspecteur de police. Condamné à mort par le tribunal militaire FK 677 de Poitiers (Vienne) le 5 avril 1944, il a été fusillé à Biard le 14 avril.
Sources

SOURCE : DAVCC, Caen.

Jean-Pierre Besse

Version imprimable de cet article Version imprimable