Né le 9 juillet 1905 à Étaples (Pas-de-Calais), fusillé le 14 mai 1942 à Arras (Pas-de-Calais) ; prêtre ; résistant au sein de l’Organisation civile et militaire (OCM).

Georges Hautiquet était prêtre et demeurait à Beussent (Pas-de-Calais).
Le 16 août 1941, un avion de chasse britannique atterrissait sans trop de dommages sur le territoire de la commune de Beussent. Le pilote s’enfuit. Les enquêtes pour retrouver sa trace, menées par les services municipaux de Beussent ainsi que par la Feldgendarmerie, demeurèrent sans résultat, quoique poursuivies pendant plusieurs jours.
Vers la fin janvier 1942 (ou le 21 février 1942, selon les sources), Georges Haudiquet fut arrêté par les services de la Feldgendarmerie pour « hébergement de soldats anglais et pour avoir favorisé leur activité » ainsi que Alfred Chevalier, du village voisin d’Alette. C’est par la rumeur publique que l’on put établir une certaine corrélation entre les deux faits et que l’on déclara que Haudiquet et Chevalier avaient hébergé et ravitaillé le pilote anglais.
Suite à ces accusations ils furent condamnés à mort le 28 avril 1942 par le tribunal militaire OFK 670 d’Arras. Malgré les interventions de l’ambassadeur de France, secrétaire d’État auprès du gouvernement, délégué général du gouvernement dans les territoires occupés, Georges Haudiquet a été fusillé le 14 mai 1942 à 19 h 30 dans les fossés de la citadelle d’Arras.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 5022 et 51J/6.

Christian Lescureux

Version imprimable