Né le 20 janvier 1902 à Cléden-Poher (Finistère), fusillé le 18 mai 1941 à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime).

Joseph-Louis MADEC
Photo UL cgt Le Havre
Né le 20 janvier 1902 à Cléden-Poher (Finistère), domicilié au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), Joseph-Louis Madec était terrassier. Arrêté le 17 avril 1941 suite au sabotage (au Havre-Sanvic), d’un câble souterrain de l’état-major allemand par le groupe dirigé par Gustave Avisse de l’Organisation spéciale (OS), il avait participé à la création et à la mise en place d’unités de cette organisation (groupes armés du Parti communiste, au début 1941). Il a été fusillé le 18 mai 1941 au lieu-dit « La Maison Hantée » côte de Bonsecours à Rouen. Léon Lioust (métallo qui sectionna les câbles en compagnie de Madec), son camarade de l’OS fut arrêté plus tard en septembre 1941. Au Havre, l’OS fut créée en octobre 1940 et ce premier et important sabotage intervint le 15 avril 1941. Joseph Madec fut le premier résistant communiste à être fusillé dans le département de Seine-Inférieure et ceci un mois avant la date (largement considérée comme décisive) du 22 juin 1941 où l’Allemagne attaqua par surprise la Russie soviétique. Il fut le 4e résistant depuis 1940 à mourir fusillé après jugement de cour martiale allemande dans le département de Seine-Inférieure. Par la suite, au Havre, des attentats à la grenade contre les librairies allemandes et vichystes, contre des bureaux de placement, ou contre des militaires allemands, s’intensifièrent.
L’arrestation de Joseph Madec intervint dans une phase où la résistance communiste n’était pas encore prête (ou simplement décidée) à mener une lutte armée dont le véritable coup d’envoi initial fut donné par Pierre Georges (futur Colonel Fabien) le 21 août 1941 au métro Barbès.
Au Havre, une rue porte le nom de Joseph Madec.
Sources

SOURCES : Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine-Maritime, ouvrage de l’ADFFM de Seine-Maritime, 1994. – « 1907-2007, 100 ans de lutte et d’action pour le progrès social ». – Brochure UL-CGT du Havre, Madec et Lioust : militants CGT, 2007. – S. Klarsfeld, Le livre des otages, op. cit.,1979.

Jean-Paul Nicolas

Version imprimable de cet article Version imprimable