Né le 29 août 1902 à Beaumesnil (Eure), fusillé le 13 novembre 1943 à Grand-Quevilly (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; marchand ; résistant, membre du réseau Buckmaster Jean-Marie.

Marié et père de deux enfants, le comte François-Xavier de Maistre fut domicilié à Saint-Martin-du-Mesnil-Oury (Calvados) où il exerça la profession de marchand de bestiaux.
Par l’intermédiaire de son ami le pasteur Henri Orange, il rejoignit les rangs du réseau Buckmaster « Jean-Marie » au début de l’année 1942. Profitant de ses déplacements professionnels, il joua le rôle d’agent de liaison et collecta de nombreux renseignements sur les défenses et les troupes allemandes. Il fut ainsi en contacts fréquents avec Albert Manuel, responsable de la région de Honfleur (Calvados).
Victime de la rafle qui s’abattit sur cette organisation à l’automne 1943, François-Xavier de Maistre fut arrêté à son domicile, selon les sources le 6 ou le 8 octobre 1943 par la Sipo-SD pour « activité de franc-tireur et aide à l’ennemi ».
Interné à Caen (Calvados), puis à la prison Bonne-Nouvelle de Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), il fut condamné à mort le 10 novembre et fusillé trois jours plus tard au stand de tir du Madrillet, en même temps que René Capron, Albert Manuel, Robert Martin*, Maurice Fromont et Paul Besson.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – J. Quellien (sous la dir.), Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, op. cit.

Équipe du CRHQ, Delphine Leneveu

Version imprimable