Né le 14 novembre 1882 à Saint-Pierre-Azif (Calvados), fusillé le 12 février 1941 à Caen (Calvados) ; ouvrier agricole ; résistant isolé.

Jules Becquemont, ouvrier agricole, fut arrêté par la Feldgendarmerie au mois d’août 1940 pour avoir sectionné un câble téléphonique de l’armée allemande.
Traduit immédiatement devant la cour martiale de Caen, il fut condamné à huit années de prison. Jugé à nouveau en décembre par le tribunal de la Luftwaffe, il fut cette fois condamné à mort.
Jules Becquemont fut passé par les armes le 12 février 1941 à la caserne du 43e Régiment d’artillerie, à Caen.
C’est le premier habitant du Calvados fusillé par les Allemands.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen. – J. Quellien (sous la dir.), Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, op. cit.

Jean Quellien

Version imprimable