Né le 4 janvier 1909 à La Cambe (Calvados), fusillé le 10 décembre 1941 à Caen (Calvados) ; manœuvre à la Société métallurgique de Normandie (SMN) ; militant communiste.

Maurice Hébert
Collection Jean Quellien
Domicilié à Blainville-sur-Orne (Calvados), marié et père de trois enfants, Maurice Hébert était manœuvre à la SMN.
Il fut arrêté par la gendarmerie française avec son camarade Albert Catherine le 19 août 1941, pour distribution de tracts communistes.
Livré aux Allemands, il fut traduit devant la cour martiale de Caen (FK 723) qui le condamna à mort le 5 décembre 1941. En dépit d’une intervention du préfet, Maurice Hébert a été fusillé avec Albert Catherine le 10 décembre 1941 à la caserne du 43e Régiment d’artillerie.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – J. Quellien (sous la dir.), Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, op. cit.

Jean Quellien

Version imprimable