Né le 12 août 1914 à Caen (Calvados), exécuté sommairement le 6 juin 1944 à Caen ; cheminot ; résistant du Front national de lutte dans le Calvados.

Fils de Marie Ange Constant Arrot, employé au chemin de fer, et de Jeanne Pertet, sans profession, Maurice Arrot s’était marié le 3 juillet 1936 à Caen avec Claire Blanche Fortier et était père d’un enfant.
Prisonnier de guerre libéré pour raison de santé, Maurice Arrot reprit son travail de cheminot et adhéra à l’automne 1943 au Front national. Il fut arrêté le 16 mai 1944 à Cagny (Calvados) où il s’était caché dans sa famille pour échapper aux arrestations qui se déroulaient alors parmi les cheminos résistants.
Interné à la prison de Caen, il fit partie des personnes exécutées sommairement par les Allemands le 6 juin 1944.
Membre du réseau "Ceux de la résistance" depuis la fin de 1943, il fut homologué sous lieutenant FFC.
Sources

SOURCES : BAVCC, Caen. — Centre de Recherche d’Histoire Quantitative, Livre Mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, Conseil général du Calvados , Direction des Archives Départementales, 2004. — État civil.

Jean-Pierre Besse

Version imprimable de cet article Version imprimable