Né le 17 mars 1909 à Inéa (Italie), exécuté sommairement le 16 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans (Ain) ; employé luthier ; résistant FTPF dans le Rhône.

Martin Bertolino était domicilié 14, rue Basse Combalot à Lyon. Marié, il avait divorcé en 1937. Il avait deux enfants qui, lors de son arrestation, étaient au maquis du Vercors.
Membre des FTP depuis novembre 1943, affecté au service liaisons et renseignements du comité militaire interrégional (H1, Rhône-Alpes), il fut arrêté à son domicile par la police allemande le 2 mai 1944. Interné à la prison Montluc, il fut exécuté le 16 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans.
Selon son fils Jacques, né en 1928, qui remplit le dossier pour obtenir la mention « Mort pour la France », il était contremaitre à l’usine Gaillard et Loiselet, 213, cours Lafayette et aurait été en instance de naturalisation.
Lieu d’exécution et de massacre : commune de Saint-Didier-de-Formans (Ain), au lieu-dit Roussille ( 16 juin 1944 )
Sources

SOURCE : DAVCC, Caen

Jean-Pierre Besse

Version imprimable de cet article Version imprimable