Né le 20 septembre 1920 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), fusillé comme otage le 22 octobre 1941 au terrain du Bêle à Nantes ; chaudronnier.

Fils de Pierre Allano, chauffeur, et de Alice Juliette Houchocca, ménagère, Maurice Allano, célibataire,chaudronnier, fut arrêté le 22 septembre 1941 à Nantes par les autorités allemandes pour « violence contre des soldats allemands ». Il semblerait que Maurice Allano soit intervenu lorsque, sur son lieu de travail, des soldats allemands maltraitaient un vieillard.
Il fut condamné le 6 octobre 1941 à cinq années de prison par le tribunal militaire de Nantes (FK 518). Emprisonné à la prison Lafayette de Nantes, il a été fusillé comme otage le 22 octobre 1941, au terrain du Bêle à Nantes, en représailles à l’assassinat du Feldkommandant Karl Hotz deux jours plus tôt.
Il a été inhumé au cimetière Sainte-Anne à Nantes.
Son nom est gravé à Nantes sur la plaque commémorative des fusillés 1939-1945 - et sur le Monument commémoratif des 50 otages et à Saint-Julien-de-Concelles - sur une Stèle aux fusillés.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).— MemorialGenweb. — Jean-Pierre Sauvage, Xavier Trochu, Mémorial des victimes de la persécution allemande en Loire-Inférieure 1940-1945, 2001. — État civil.

Delphine Leneveu

Version imprimable de cet article Version imprimable