Né le 20 juin 1897 à Charcier (Jura) ; fusillé le 2 février 1944 après condamnation à la citadelle de Besançon (Doubs) ; polisseur sur métaux ; résistant au sein des FTPF.

Domicilié à Vesoul (Haute-Saône), marié et père de trois enfants, Albin Belleli était un ancien combattant de la guerre 1914-1918.
Il s’engagea en juin 1943 dans les FTP comtois, compagnie La Marseillaise commandée par Eugène Berthoz (pseudonyme Marceau). Arrêté le 6 novembre 1943 à son domicile par la Sipo-SD pour « activité de franc-tireur », il fut interné à Vesoul puis à Besançon.
Condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Vesoul siégeant à Besançon (FK 661) le 25 janvier 1944, Albin Belleli a été fusillé le 2 février 1944 à la citadelle de Besançon, parmi sept autres victimes. (Voir Georges Barrey.)
Son nom figure sur le monument commémoratif de la citadelle de Besançon et sur le mémorial de la Résistance à Vesoul "la résistance à ses 687 martyrs 1940 - 1945".
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Mémorial GenWeb. – Notes Jean-Pierre Besse.

Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

Version imprimable