Né le 15 décembre 1920 à Courbevoie (Seine, Hauts-de-Seine), fusillé le 8 juin 1944 au lieu-dit Le-Trou-de-Chirac, sur la commune de Montgueux (Aube) ; manœuvre ; résistant, membre de l’Armée secrète (AS) puis des FTPF.

Marié et père d’un enfant, Henri Cabot résidait à Troyes (Aube).
Requis au Service du travail obligatoire (STO), il ne revint pas après sa permission et entra dans la Résistance. Il devint alors chef d’un groupe au sein de Libération. Henri Cabot fut arrêté le 16 mars 1944 à Troyes par la Sipo-SD pour « actes de franc-tireur », puis interné à la prison de Troyes.
Condamné à mort le 31 mai 1944 par le tribunal militaire de Troyes (FK 533), Henri Cabot a été fusillé le 8 juin 1944 à Montgueux avec quatorze autres camarades.
Homologué FFI-DIR.


Voir Le-Trou-de-Chirac, commune de Montgueux
Sources

SOURCES : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 99372 (à consulter). — DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes.

Delphine Leneveu

Version imprimable