Né le 3 avril 1918 à Paris (XVIIIe arr.), fusillé le 19 mai 1944 à Champigneulles (Meurthe-et-Moselle) ; aide ouvrier ajusteur SNCF ; résistant, membre des FTPF.

Fils d’Octave Camus et de Marie, née Castets, domestique, Camille Camus était marié, sans enfant et résidait à Nancy (Meurthe-et-Moselle).
Il appartenait au groupe FTPF Gambetta.
Suite à une enquête sur des sabotages ferroviaires au dépôt de Nancy, il fut arrêté avec d’autres membres de son groupement, le 24 février 1944 au dépôt de Nancy par la police française pour « activité de franc-tireur et sabotage ». Tous furent remis aux autorités allemandes. Il fut ensuite interné à la prison Charles-III de Nancy.
Condamné à mort le 5 mai 1944 par le tribunal militaire allemand de Nancy (FK 591), Camille Camus a été fusillé le 19 mai 1944 à Champigneulles en même temps que onze de ses camarades dont André Camus.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – État civil.

Delphine Leneveu

Version imprimable