Né le 7 septembre 1911 à Chaumont (Haute-Marne), fusillé le 18 mars 1944 à Chamarandes (Haute-Marne) ; ajusteur à la SNCF ; résistant.

Ajusteur à la SNCF, Jean-Baptiste Tamen, fils de Joseph Tamen, employé de commerce, et d’Eugénie Jacquillet, femme de chambre, vivait à Chaumont. Il s’était marié le 29 septembre 1934 à Chaumont avec Laure Collin et était père de deux enfants.
Le 18 janvier 1944, il fut arrêté à Chaumont par la Sipo-SD pour « activité de franc-tireur ». Résistant, ancien réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), il était membre du groupe Résistance-Fer de Chaumont. Son arrestation eut lieu suite au sabotage d’une grue de plus de cinquante tonnes. Il fut arrêté dans le cadre de la même enquête qui avait mené à l’arrestation de Louis Noirot et Charles Parrot.
Incarcéré à la prison de Chaumont, Jean-Baptiste Tamen fut condamné à mort le 8 mars 1944 par le tribunal militaire allemand FK 769 de Chaumont. Il a été fusillé le 18 mars 1944 à Chamarandes par les autorités allemandes.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII 5, Liste S 1744 (Notes Thomas Pouty, Jean-Pierre Besse). – État civil.

Julien Lucchini

Version imprimable