Né le 8 mars 1895 à Lille (Nord), fusillé le 6 juillet 1944 à la citadelle d’Amiens (Somme) suite à une condamnation à mort ; conducteur de travaux aux PTT ; résistant PTT-Nord Picardie et Libé-nord, lieutenant des Forces françaises combattantes FFC.

Cyrille Werbrouck
Fils de Jules Werbrouck, boulanger, et d’Irma, Marie, Madeleine Vervaecke, domiciliés rue du Maréchal-Mortier, à Lille, et tous deux originaires de Belgique, Cyrille Werbrouck était conducteur de travaux aux PTT et vivait à Amiens 57 route de Paris. Il avait épousé Élisa, Henriette Marquet le 21 octobre 1920 à Lille. Le couple eut trois enfants.
Selon le Mémorial des fusillés de la citadelle d’Amiens, Cyrille Werbrouck adhéra à l’organisation de résistance des PTT Nord-Picardie, à laquelle il fournit le plan télécom des forces d’occupation. Le 8 mars, il fut arrêté à Amiens par la Sipo-SD pour « sabotage et espionnage », en compagnie de Gaston Moutardier puis martyrisé dan les locaux de la rue Jeanne d’Arc. Selon une attestation d’Edmond Debeaumarché datée de décembre 1945, il avait « préparé tous les sabotages des communs ».
Le 6 juillet 1944, le tribunal militaire allemand FK 580 d’Amiens le condamna à mort. La Direction générale pour les territoires occupés (DGTO) chercha à intervenir à la mi-juillet pour influer sur le jugement mais la sentence avait déjà été appliquée. En effet, condamné le 6 juillet à 16 h 30, Cyrille Werbrouck avait été fusillé le jour même, à 20 h 15, à la citadelle d’Amiens.
Une rue du quartier Saint-Acheul d’Amiens porte son nom, qui apparaît également sur la plaque commémorative de l’école du boulevard Châteaudun (Amiens), ainsi que sur la plaque des victimes des P et T d’Amiens. Cyrille Werbrouck a été homologué lieutenant des Forces françaises de l’intérieur (FFI) à titre posthume. Il a été décoré, toujours à titre posthume, de la Légion d’honneur, de la Médaille de la Résistance, ainsi que des Croix de guerre 1914-1918 et 1940.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, Liste S 1744 (Notes Thomas Pouty). – Mémorial des fusillés de la citadelle d’Amiens. – Mémorial GenWeb. – État civil. — Jacques Lejosne Amiens 1940-1945, À la rencontre des plaques de rues en hommage aux résistants 2016 . — Notes d’Annie Pennetier.

Julien Lucchini

Version imprimable de cet article Version imprimable