Né le 15 juin 1921 à Guebwiller (Haut-Rhin), fusillé le 31 décembre 1943 à Gotenhafen (Prusse occidentale, Pologne annexée) ; incorporé de force dans l’armée allemande, condamné à mort pour désertion.

Militant communiste avant la guerre, Fernand Beck était un Alsacien de nationalité française, contraint de servir dans l’armée allemande à la suite de l’annexion de fait de l’Alsace au IIIe Reich en 1940 et des décrets d’incorporation d’août 1942. Incorporé dans la Marine de Guerre allemande (9. Schiffsstammabteilung), il a été condamné à mort pour désertion par le Gericht der Küstenbefehlshaber mittlere Ostsee à Gotenhafen – actuelle Gdynia (Prusse occidentale, Pologne annexée). Il y a été fusillé le 31 décembre 1943 et a été enterré au cimetière de Witomin-Gotenhafen. Selon une autre source, il aurait été pendu à Berlin en décembre 1943 après deux tentatives de désertion.
Sources

SOURCES : Dossier personnel de Fernand Beck, Deutsche Dienststelle (WASt) – Notice Charlotte Beck du DBMOMS 1940-1958.

Léon Strauss, Frédéric Stroh

Version imprimable de cet article Version imprimable