Né le 16 novembre 1915 à Obernai (Basse-Alsace annexée), fusillé le 3 juillet 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; officier marinier ; résistant ; condamné à mort.

Fils d’un ouvrier communal d’Obernai (Bas-Rhin), lui-même interné six mois au camp de rééducation de Schirmeck (Bas-Rhin annexé de fait), Eugène Demange entra à l’École des mousses à Brest dès l’âge de treize ans, en 1929. Il était en 1940 quartier-maître mécanicien. Revenu en Alsace annexée de fait, il refusa d’aller travailler en Allemagne et passa clandestinement en France non annexée. Résidant à Paris (XVIIe arr.), il entra dans un réseau de renseignements. Jugé le 3 juin 1942 pour espionnage par le tribunal militaire allemand du Gross Paris qui siégeait 11 bis rue Boissy-d’Anglas à Paris, il fut condamné à mort. Fusillé au Mont-Valérien le 3 juillet 1942, il fut inhumé à Ivry-sur-Seine. Son voisin de cellule, le médecin-commandant Dubois, apporta en juillet 1945 la nouvelle de sa mort à ses parents à Obernai.
Sources

SOURCES : L’Alsace libérée, 26 juillet 1945. – Nouveau Dictionnaire de biographie alsacienne, p. 613. – Site Internet Mémoire des Hommes.

Léon Strauss

Version imprimable