Né le 14 novembre 1913 à Massa Carrara (Italie), fusillé le 8 mars 1944 à Sévrier (Haute-Savoie) ; militant communiste ; résistant au sein des FTPF, commissaire politique de bataillon.

Ferrero Tavanti quitta l’Italie très jeune avec ses parents qui fuyaient le fascisme. Il donna très tôt son adhésion au Parti communiste.
Domicilié à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie), il organisa dans la région les premiers groupes Francs-tireurs et partisans (FTP) et fut nommé dès 1942 commissaire politique de bataillon.
Lors d’une redoutable expédition punitive contre le maquis de Haute-Savoie en février 1944, il se battit vaillamment contre un adversaire plus fort en nombre et en moyens. Il réussit à échapper à la tenaille qui se resserrait sur les maquisards.
Il tomba dans les mains de l’ennemi suite à une trahison. Après avoir été horriblement torturé, il fut condamné à mort par la cour martiale de la Haute-Savoie.Le 8 mars 1944, Ferrero Tavanti, André Bos, François Rastaldo,Lauro Tassile et Jean Guizollet ont été fusillés en chantant la Marseillaise.
Il fut inhumé à Sévrier. Il était marié et père d’une fille, née le 6 mars 1944, deux jours avant son exécution.
Son nom figure sur le monument aux morts de Thonon-les-Bains ainsi que sur le monument commémoratif de Sévrier.
Sources

SOURCES : Pia Leonetti Carena, Les Italiens du Maquis, Paris, Éd. mondiales, 1968. – Le Chablais dans la tourmente, 1939-1945, ANACR Chablais, 2012 . — Mémorial GenWeb.

Antonio Bechelloni

Version imprimable