Né le 27 décembre 1921 à Dijon (Côte-d’Or), fusillé comme otage le 7 mars 1942 au champ de tir de Montmuzard à Dijon ; instituteur ; résistant communiste.

Normalien, fils de Julien Vieillard, instituteur, et de Reine (née Bergey), institutrice, Pierre Vieillard était domicilié 47 ter rue de la Corvée à Dijon. Il fut arrêté pour activité communiste. Il fut exécuté comme otage le 7 mars 1942 à 18h12 à Dijon, en représailles aux attentats de Dijon des 28 décembre 1941 et 10 janvier 1942 contre des foyers de soldats allemands.avec ses camarades de résistance, trois élèves-maîtres de l’École normale René Laforge,René Romenteau, Jean Schellnenberger et l’ouvrier communiste James Creux.
Il fut inhumé dans le carré de corps restitués au cimetière communal de Dijon.
A titre posthume, il obtint le statut de « Mort pour la France » le 12 octobre 1945.
Son nom est gravé sur le Mur des fusillés à Dijon et sur la stèle commémorative de l’École normale rue Charles Dumont "A la mémoire des quatre étudiants de l’école normale, fusillés le 7 Mars 1942 ".
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – En souvenir des normaliens fusillés et des instituteurs de la Côte-d’Or morts pour la France 1939-1945, Imprimerie de La Bourgogne républicaine, Dijon. — Mémorial GenWeb. – État civil.

Dominique Tantin

Version imprimable