Né le 31 mars 1918 à Pas-des-Lanciers, commune de Saint-Victoret (Bouches-du-Rhône), exécuté sommairement le 13 juin 1944 au Fenouillet, commune de la Roque-d’Anthéron (Bouches-du-Rhône) ; cultivateur ; socialiste ; résistant des Mouvements unis de Résistance –Mouvement de libération nationale (MUR-MLN)

.
Barthélémy Abbadie fut arrêté, le 8 juin 1944, vers 17 heures, lors de la réunion organisée par les résistants des MUR-MLN de Martigues, chez Robert Daugey,* 1, traverse Hoche, avant leur départ au maquis. Comme sept de ses camarades interpellés le même jour, il fut incarcéré à Marseille. Il figure, sous le numéro 6, comme « membre des FFI », dans le « rapport Catilina ».
Il fut fusillé par les Allemands, le 13 juin 1944, avec vingt-sept autres résistants, dans la clairière du Fenouillet, près de la Roque-d’Anthéron. Son nom figure sur le mémorial érigé dans ce lieu.
Il est également gravé sur le monument aux morts de Saint-Victoret et a été donné à une rue de cette localité (Bouches-du-Rhône).
Voir le site du Fenouillet.
Sources

SOURCES : Le Kommandeur de la SIPO et du SD de Marseille, « Rapport final […] Affaire Catilina », Marseille, 6 juillet 1944, signé Dunker, SS Scharführer —Jacky Rabatel, Une ville du Midi sous l’Occupation, Martigues, 1939-1945, Martigues, Centre de développement artistique et culturel, 1996 — Madeleine Baudoin, Témoins de la Résistance en R2, intérêt du témoignage en histoire contemporaine, thèse de doctorat d’État, Université de Provence, 1977 — Robert Mencherini, Résistance et Occupation (1940-1944). Midi rouge, ombres et lumières, tome 3, Syllepse, 2011.

Robert Mencherini

Version imprimable de cet article Version imprimable