Né le 1er février 1925 à Alençon (Orne), fusillé le 22 juin 1944 à la clairière de la Galochère, à Condé-sur-Sarthe (Orne) ; électricien automobile ; résistant FTPF.

Gilbert François vivait à Damigny (Orne) où il travaillait dans l’industrie automobile. Il s’engagea ensuite comme bûcheron dans une entreprise de Montmerrei. Il y fit la connaissance des frères Gagnaire, deux résistants à l’origine de l’organisation du maquis de Vrigny affilié aux Francs-tireurs et partisans (FTP). Au mois d’octobre 1943, Gilbert François décida lui aussi de « faire quelque chose » et rejoignit les rangs de ce petit groupe. Le maquis fut démantelé les 4 et 5 mars 1944 mais Gilbert François parvint à échapper aux arrestations et partit se cacher chez un ami cultivateur pendant plusieurs jours. Par la suite, il poursuivit ses activités au sein des FTP.
Le 20 avril 1944, au retour d’une mission de destruction d’un poste électrique allemand avec son camarade Fernand Badier, à 12 h 30, les deux hommes furent arrêtés à Joué-du-Bois pour un banal contrôle de papiers par trois gendarmes de Rânes. Au moment de présenter ses papiers, Fernand Badier sortit son arme avant d’être maîtrisé par les gendarmes. Les deux hommes furent arrêtés. Des armes et des faux papiers furent découverts dans les paquets qu’ils transportaient.
Les deux hommes furent incarcérés à la prison d’Argentan. Le lendemain 21 avril, la police allemande vint les prendre en charge et les emmena à Alençon. Le 22 juin 1944, Gilbert François et Fernand Badier furent traduits en justice devant le tribunal de la Feldkommandantur d’Alençon qui les condamna à la peine capitale. Ils furent exécutés le jour même à la carrière de la Galochère, à Condé-sur-Sarthe (Orne).
Les noms des suppliciés figurent sur le monument érigé à la clairière de la Galochère, inauguré le 5 août 1945.
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen, Liste S 1744, dossier statut, dossier « Mort pour la France ». – « La Résistance dans l’Orne » CDrom AERI. – AD61. – T. Pouty, La répression franco-allemande dans le département de l’Orne, 1940-1944, mémoire de maîtrise sous la dir. de Jean Quellien, Université de Caen, 2001.

Thomas Pouty

Version imprimable