Résistant du réseau France d’Abord en Ardèche, exécuté le 9 mai 1944 à Annonay par la Milice ; représentant de la papeterie Johannot.

Le 9 mai 1944, vers 20h, quatre miliciens de Valence arrêtèrent à Annonay Georges Grand et Gustave Chebance, membres de France d’Abord. Ils furent assassinés le soir même à 23h, sur le bord du Rhône, à Soyons, où leurs corps ont été jetés ; ils furent retrouvés le 20 mai criblés de balles.
Cet acte faisait suite à l’exécution, le 6 mai 1944 de Brunon, chef local de la police et de Lucien Bonel, tenancier du café Américain.
Il fut inhumé immédiatement, sans cérémonie et sans incident dit le commissaire de police qui décrivait les deux résistants comme honorablement connus [...] ne se sont guère manifestés publiquement du point de vue politique", mais seraient "anti-allemands".
Gustave Chebance était marié.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, 72W109-25a. — A. Demontès, L’Ardèche martyre, Largentière,1946. — Louis-Frédéric Ducros, Montagnes ardéchoises dans la guerre, t. I, II, III, Valence, 1981.

Pierre Bonnaud

Version imprimable de cet article Version imprimable