Date et lieu de naissance inconnus, mort en prison le 29 février 1944 ; ouvrier électricien à Chaumont (Haute-Marne).

Agent des entreprises électriques et gazières de Chaumont, Lucien Febvay mourut en prison le 29 février 1944, peut-être des conséquences de la torture. Il se serait pendu dans sa cellule.
Une plaque commémorative a été dévoilée en octobre 1997 à l’agence clientèle EDF-GDF de Chaumont, avec les noms de Roger Sollier, Georges Debernardi et Lucien Febvay.
Sources

SOURCE : Notes Charles Alliaud.

Version imprimable de cet article Version imprimable