Né le 7 septembre 1890 à Oberhaslach (Bas-Rhin), fusillé le 28 août 1944 à Illy (Ardennes).

Jacques [Jacob] Wentzel était fils de Michel Wentzel, scieur, et de Catherine née Osty.
Gendarme retraité domicilié à Olly (Ardennes), résistant, Jacques Wentzel hébergeait des réfractaires au STO et des aviateurs alliés. Le 28 août 1944, il fut abattu devant son domicile d’une balle de revolver tirée plein front par l’un des faux maquisards du groupe d’action de la Sipo-SD connu sous la dénomination de « Bande au Bossu » et commandé par le français Pierre-Mary Paoli.
Son nom est inscrit sur la pierre du mémorial de Berthaucourt à Charleville-Mézières (Ardennes), ainsi que sur la plaque commémorative apposée à Illy-Olly en mémoire des hommes « lâchement assassinés le 28 août 1944 par les miliciens à la solde de l’ennemi ». Une rue de Floing (Ardennes) porte son nom. Une plaque commémorative a été érigée à l’endroit où il fut tué.
Voir : exécutés d’Illy-Olly et de Floing (Ardennes) par le « groupe d’action » de la Sipo-SD les 28 et 29 août 1944 : 19 personnes
Sources

SOURCES : L’Ardennais du 6 au 8 juin 1946, du 28 août 1974, des 28 et 29 août 1984. — « Rapport du chef de centre de Floing, Marcel Léonard, sur la mort de trois patriotes », deux pages, non daté, non publié. — Philippe Lecler, Article 75. La collaboration et sa répression dans les Ardennes (1940-1948), Pole Position Communication, Douzy, 2002. — Jean Lyonnet, L’affaire Paoli, éditions Chassaing, Nevers, 1965. — État civil en ligne cote 4 E 342/5, vue 12.

Philippe Lecler

Version imprimable de cet article Version imprimable