Né le 14 septembre 1920 à Marseille (Bouches-du-Rhône), mort le 15 août 1944 à Nice (Alpes-Maritimes) ; résistant.

Fils de Giovanni et de Maria Degli Espositi, Joseph Bodo était commandant de sous-secteur FTP F2 sous le pseudonyme de "Lucien Luccioni". Il fut animateur du camp de Faïta dans le massif des Maures (Var), du nom de Vincent Faïta, résistant FTP guillotiné à Nîmes le 22 avril 1943.
Joseph Bodo fut arrêté en juillet 1944 puis emprisonné aux Nouvelles prisons, à Nice. À l’annonce du débarquement en Provence le 15 août 1944, la Gestapo niçoise sélectionna 23 otages dont Joseph Bodo pour être exécutés en représailles. Ils furent emmenés en camion dans un terrain vague du quartier de l’Ariane au nord-est de la ville, le long du fleuve Paillon. Dès qu’ils en descendirent ils furent fusillés les uns après les autres à coups de mitraillette.
Son identité ne sera établie que le 13 décembre 1944 par jugement du tribunal civil de Nice et son acte de décès transcrit le 23 janvier 1945 sur les registres de l’état civil de Nice.
Son nom figure sur une plaque au carré des fusillés de l’Ariane, à Nice. Une avenue de Marseille porte son nom.
Il fut déclaré "Mort pour la France" le 5 avril 1945.
Il était chevalier de la Légion d’honneur et et titulaire de la croix de guerre 1939-1945.
Sources

SOURCES : Robert Girod, Les fusillés de l’Ariane éd. Artephis, Cannes 1994. —
Internet Wikipédia "Fusillés de l’Ariane". — Mémorialgenweb. — État civil.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable