Né en 1919 ; exécuté le 27 août 1944.

Originaire de Montoison (Drôme), frère de Louis Altariba*. Résistant arrêté sur la route à la sortie d’un bois, Émile Altariba fut exécuté à Upie, quartier des Naurouzes, par les Allemands le 27 août 1944. Trois chars allemands accompagnés de chenillettes poursuivant des éléments de la compagnie Chapoutat, qui les avaient attaqués sur la N7 près d’Etoile, arrivèrent à ce village et fusillèrent les deux frères.
Sources

SOURCES : Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. Fédération des Unités combattantes de la Résistance et des FFI de la Drôme, Pour l’amour de la France, Peuple Libre, Valence, 1989, p. 448. Henri Faure, p. 204. Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — . Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 278. Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 438. Monument aux morts Montoison. Monument Vaunaveys

Robert Serre

Version imprimable de cet article Version imprimable