Le lundi 28 août 1944, quatre hommes et deux femmes (mère et fille, originaires de Ribemont, Aisne) furent conduits dans le village d’Urvillers par des Allemands. Le lendemain, l’un des hommes et les deux femmes furent séparés du groupe et emmenés ; leur pendaison fut annoncée à la population, sans en préciser le motif.
Dans la nuit du 29 au 30 août, les trois hommes restants furent exécutés par une unité de parachutistes SS commandée par le capitaine Gerlhau [2]. Il s’agissait de Désiré Bocquet, René Lefebvre (nom orthographié « Lefèvre » sur les monuments commémoratifs) et Roger Leroy , originaires de Sissy (Aisne), dont les cadavres furent retrouvés le 16 septembre suivant.
Ceux de Suzanne Chazal, née Légère, et de Jean Bourdon, de Saint-Quentin (Aisne), furent découverts auparavant, non loin de là.
L’examen des corps par un médecin, le docteur Jean Léonard (alias Kallez, chef du secteur 145), indiqua que les membres avaient été cassés à coups de crosse, les doigts des mains écrasés, les yeux sortis des orbites ou crevés (à l’exception de ceux de Suzanne Chazal). Ils furent enterrés sommairement au pied de l’arbre où ils furent pendus, à un kilomètre d’une ferme appartenant à M. Quentin, dans un bosquet à gauche du chemin longeant l’exploitation agricole.
Paulette Chazal, fille de Suzanne, put s’échapper grâce à l’un des Allemands, qui la dissimula avant de la conduire sur la route de Ribemont.
Un monument fut érigé en mémoire des massacrés, près de la mairie d’Urvillers :
« FFI
Boquet Désiré de Sissy
Bourdon Jean de Saint-Quentin
Lefèvre René de Sissy
Leroy Roger
Chazal Suzanne de Ribemont
Massacrés par les Allemands
le 29 août 1944 ».

Une stèle fut inaugurée plus récemment, le 31 août 2015, en hommage aux cinq massacrés. Situé sur les lieux où furent retrouvés les corps, il porte la mention suivante :
« FFI massacrés par les Allemands dans la nuit du 30 août 1944
Boquet Désiré
Bourdon Jean
Chazal Suzanne
Lefèvre René
Leroy Roger ».
Sources

SOURCES. Site Internet de l’ADIF 02.

ICONOGRAPHIE. Site Mémoriel GenWeb 1 et 2 ; Généalogie Aisne.

Frédéric Stévenot

[1Orthographe du nom à vérifier

[2Orthographe du nom à vérifier

Version imprimable de cet article Version imprimable