Le 27 août 1944, dix-neuf résistants de Saint-Quentin furent exécutés à Fontaine-Notre-Dame. D’après le témoignage (sur le site de l’ADIF 02) de Jean Decronembourg, chef de groupe OCM de Saint-Souplet (Nord), ressortant du maquis de Mazinghien, un parachutage devait avoir lieu dans la nuit, mais les Allemands étaient en alerte et s’attendaient apparemment à cet événement. Le témoin indique que « les convois blindés allemands encombrent les routes », tant et si bien que « l’approche du terrain [de parachutage] est pratiquement impossible ».
Il précise finalement que « si, chez nous, tous les hommes sont rentrés, avec du retard mais sans perte humaine, les résistants des groupes de Saint-Quentin eurent beaucoup moins de chance : tombés dans un véritable piège, ils furent tous arrêtés et fusillés sur place ». Les dix-neuf exécutés étaient :
  1. BACHY Louis Marcel Eugène ;
  2. BUDNICK Jean ;
  3. CARLIER Charles (ou Charly) Raymond ;
  4. CHAMPY Jacques Louis Marie ;
  5. CHANTEREAU André ;
  6. CORRETTE Eugène Édouard Jules ;
  7. DELORME André Raoul Noël ;
  8. DEWAEL Marcel François ;
  9. DUPONT Pierre ;
  10. DUVERGET Paul Maurice ;
  11. GOSSET André ;
  12. HARLAY Robert Alfred Albert ;
  13. LAGUILLIEZ Gabriel [2] ;
  14. LANGLET Simon Hector Aimé ;
  15. LEGRAND Henri Paul ;
  16. MARTIN Lucien Jean Ludovic Jean-Baptiste ;
  17. MILLANCOURT Marcel Gabriel René ;
  18. PION Marceau André ;
  19. PLANCHON Louis Édouard.

Sources

SOURCES. Sites Internet : ADIF 02 ; Généalogie Aisne ; Mémorial GenWeb.

ICONOGRAPHIE. Mémorial GenWeb.

Frédéric Stévenot

[1dont le nom figure sur le monument aux morts de Rouvroy (Aisne)

[2dont le nom figure sur le monument aux morts de Rouvroy (Aisne)

Version imprimable de cet article Version imprimable