Les combats de la libération de Villers-Cotterêts firent plusieurs victimes, civiles ou FFI.

Une plaque fut apposée sur la façade de la maison de Gustave Curot, abattu chez lui lors de la retraite allemande :
« CUROT Gustave
26 avril 1870
28 août 1944
Mortellement blessé
par les Allemands ».

Une autre, place Aristide-Briand, rend hommage à autre habitant :
« ANFROY Émile
25 avril 1884
29 août 1944
tué par les Allemands ».

Un monument a été érigé dans le parc du château, en hommage au FFI Félix Angot, abattu le 28 août 1944.

Un monument fut élevé à Oigny-en-Valois, au carrefour de la Fontaine des Boisseliers, en direction de Pisseleux, à l’intersection de la route de La Ferté-Milon (RD. 1036) et d’une route forestière, à l’endroit où fut exécuté le 28 août 1944 René Rousselle, FFI, par les membres d’un convoi allemand qui traversait la forêt.
« René Rousselle
29 septembre 1909
28 août 1944
massacré
par les Allemands ».

Une plaque commémorative a été érigée à Villers-Cotterêts, au bord de la la RD 231, sur la calvaire qui se situe à l’intersection des routes de Soissons (Aisne) et de Dampleux (Aisne).
« KANIA Joseph
F.F.I.
4 Février 1926
28 Août 1944
mort pour la FRANCE ».
Sources

Frédéric Stévenot

Version imprimable de cet article Version imprimable