Une plaque a été apposée à l’emplacement de la prison, aujourd’hui détruite. Elle rend notamment hommage aux vingt-sept fusillés du 8 avril 1944, abattus au stand de tir de La Sentinelle.
« En ce lieu s’élevait la prison de Saint-Quentin appelée aussi « Hôtel des 4 Boules ». Pendant la deuxième guerre mondiale, de nombreux résistants y furent emprisonnés avant d’être déportés ou fusillés. La prison construite en 1841, a été démolie en 2001.
2 septembre 2010 ».
Sources

SOURCE. Site Internet : Mémorial GenWeb.

Version imprimable de cet article Version imprimable