Né le 15 septembre 1924 à Paris (XIVe arr. Seine), exécuté sommairement le 30 août 1944 à Vieux-Moulin (Oise) ; scout ; résistant OCM ; FFI.

Alain Demeurisse
FFI OCM au sein du groupe 138 de Vic-sur-Aisne, Alain Demeurisse et Francis Prieur furent pris en otage à Cœuvres-et-Valsery (Aisne) par les Allemands, le 29 août, qui avaient essuyé quelques coups de feu. Ils furent fusillés dans la forêt de Compiègne
Le nom d’Alain Demeurisse figure sur un monument commémoratif à Vieux-Moulin, sur les lieux de l’exécution, et de Vic-sur-Aisne. Par décret du 18 mars 1970, il reçut la médaille de la Résistance française. Il fut homologué FFI (GR 16 P 173793).
Son père était le peintre René.Demeurisse (1895-1961). Dans l’atelier de Pompon, il avait rencontré Jeanne Blois, jeune femme d’origine laotienne qui étudiait la peinture dans l’atelier voisin d’Adrienne Jouclard. Il l’épousa et ensemble, ils eurent deux enfants, Alain (né en 1924) et Sylvie (née en 1930). Ils adoptèrent et élevèrent la fille d’Alain, Anne, née en 1943.
Sources

SOURCES. Le Parisien, 30 août 2015 ; L’Union ; UNADIF-FNDIR. — Arch. dép Aisne, J 1446. SHD, dossiers adm. des résistants. — Peintre dans les tranchées. Croquis et lettres (1914-1918), préface de Jean-Jacques Becker, Éditions Imago, 2016. — Notes de Nathalie Sokolowsky- Demeurisse. — Site René Demeurisse.

Frédéric Stévenot

Version imprimable