Né le 21 décembre 1900 à Chars (Seine-et-Oise, Val d’Oise), exécuté par les Allemands le 17 août 1944 à Marines Seine-et-Oise, Val d’Oise), employé des chemins de fer, résistant.

Né le 21 décembre 1900 à Chars (Seine-et-Oise), André Baleydier était employé des chemins de fer. En juin 1944, il intégra le mouvement Défense de la France dans le secteur de Chars. Il y accomplit des missions de liaisons pour le commandement du maquis de Seine-et-Oise Nord.
Le 16 août 1944, vers 22 heures, au 15, rue de la Gare, un groupe d’Allemands qui attendait le train de Valmondois appréhendait André Baleydier, messieurs Poitou et Clément de Marines, tous trois employés des chemins de fer, ainsi que madame Clément. Les employés furent conduits au château alors réquisitionné par les Allemands pour leur état-major. Le 17 août 1944, après une première démarche infructueuse effectuée par Monsieur Coste, maréchal des logis chef de la gendarmerie, puis une seconde où le même homme revint accompagné de monsieur Frey, inspecteur des chemins de fer, et monsieur Friot, chef de gare, il obtint la libération de Poitou et Clément. L’officier allemand prétendit alors que Baleydier était parti à Enghien-les-Bains. En septembre, on retrouva son corps dans le parc du château...
La médaille militaire lui fut décernée à titre posthume. En sa mémoire, la rue de la Gare a été rebaptisée rue André Baleydier après la guerre.
Sources

SOURCES : SHD 16 P 29161 - Notes Jérôme Leblanc

Fabrice Bourrée

Version imprimable de cet article Version imprimable