Né le 22 octobre 1900, exécuté en juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans (Ain).

Félix Veyrier. Le texte sous la photo se trompe. En fait il s’agit de Saint-Didier-de-Formans.
Âgé de 44 ans, cantonnier à Taulignan (Drôme), civil, militant communiste, Félix Veyrier s’occupait du ravillaillement de la Lance. Il fut arrêté à Taulignan lors de l’expédition allemande du 12 juin 1944 dans cette ville. Transporté à Montluc, il a été fusillé le 16/17/18 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans (Ain). Il laissait deux enfants orphelins, leur mère étant décédée 5 ans auparavant.
Sources

SOURCES : Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. Questionnaire du CH2GM. Fédération des Unités combattantes de la Résistance et des FFI de la Drôme, Pour l’amour de la France, Peuple Libre, Valence, 1989, p. 256. Arch. Dép. Drôme, 132 J 62. Arch. Dép. Drôme, 132 J 1. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 168. Collectif Valréas, 12 juin 44 : 53 fusillés à Valréas, p. 41. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 278. — Monument aux morts Taulignan.

Robert Serre

Version imprimable