Née le 22 août 1874 à Saint-Gence (Haute-Vienne), massacrée le 10 août 1944 à Oradour-sur-Glane ; victime civile.

Fille d’Antoine Aliphat et de Catherine, son épouse, Catherine Aliphat, veuve de Jean Roumy, fut victime du massacre perpétré par les soldats du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich.
Elle fut brûlée dans l’église avec l’ensemble des femmes et des enfants.
Ses deux fils, Jean et Albert, périrent aussi dans le massacre, mitraillés et brûlés dans les granges.
Elle obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Voir
ROUMY Albert
ROUMY Jean
Oradour-sur-Glane
Sources

SOURCE : Mémorial GenWeb. — Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane.

Dominique Tantin

Version imprimable de cet article Version imprimable