Née le 7 janvier 1883 à Charly (Moselle), massacrée le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; victime civile.

Mariée à Émile Lorrain*. Expulsée de Charly (Moselle annexée) le 15 novembre 1940 par les Allemands. La famille était domiciliée aux Brandes.
Victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la Panzerdivision Das Reich, elle fut brûlée dans l’église avec l’ensemble des femmes et des enfants.
Périrent également dans le massacre, Émile Lorrain, son époux, né en 1886, Marie et Paulette Lorrain, nées respectivement en 1913 et 1916, leurs filles.
Elle obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Son nom figure sur l’une novembre des douze stèles (une pour chaque famille mosellane) installées depuis 1949 dans le village devenu Charly-Oradour en 1950.
Oradour-sur-Glane
Sources

SOURCES : AD Moselle 3W70 — Philippe Wilmouth, Des Mosellans dans l’enfer d’Oradour/Glane, Saint-Cyr-sur-Loire, éditions Sutton, 2010 — Mémorial GenWeb.

Philippe Wilmouth

Version imprimable