Dans la commune d’Écoyeux (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), au lieu-dit les Pinarderies, le long de la route départementale D 150 entre Saint-Hilaire de Villefranche et la Roulerie, les Allemands exécutèrent sommairement cinq FFI à l’aube du 16 août 1944.

Monument d’Écoyeux à la mémoire des FFI exécutés sommairement le 16 août 1944
Mémorial GenWeb
Un monument portant leurs noms fut élevé à l’emplacement du massacre à la mémoire des cinq résistants FFI exécutés à Écoyeux et à celle d’André Houillot, lieutenant de la DGER, abattu le 20 août à Dompierre-sur-Mer.
Le groupe ou maquis "Jean Bernard" ( du pseudonyme de Louis-Eugène Bastard, son chef) dut affronter à Château-Gaillard (Charente-Maritime) dans la soirée du 14 août, l’assaut des Allemands. Le maquis d’environ une centaine d’hommes eut treize tués. Cinq résistants arrêtés furent torturés à Saintes avant d’être exécutés à Écoyeux,
Leurs noms sont également inscrits sur un monument de Saint-Hilaire-de-Villefranche (Charente-Maritime), à côté du Monument aux Morts, square de la Liberté et du 8 mai 1945, route de Saintes, portant l’inscription suivante : « À la mémoire des patriotes de la Résistance tués, martyrisés par les Allemands nazis à Saint-Hilaire de Villefranche et à Château-Gaillard les 14 et 15 août 1944, aux Pinarderies le 16 août 1944, la Patrie reconnaissante », complétée par une inscription sur le bras inférieur de la croix de Lorraine : "Monument élevé par souscription publique à la gloire des patriotes volontaires morts pour la France et la Liberté" -
Voir :
CASSOU DE SAINT-MATHURIN Guy
CHASSERIAUX Jacques, Jean, Jules, Joseph
DUQUÉROIX André
DUVERDIER Henri, Ernest, Louis
GRISEY André
HOUILLOT André Alexandre
Sources

SOURCE : Mémorial GenWeb. — CD-Rom AERI Charente-Maritime.

Dominique Tantin

Version imprimable de cet article Version imprimable