Né le 25 octobre 1925 à Antibes (Alpes-Maritimes), assassiné à l’hôpital d’Antibes le 4 mai 1944 ; linotypiste ; militant communiste ; résistant FTP.

Responsable technique des Jeunesses communistes d’Antibes, Pierre Grassini était homologué comme lieutenant FTP. Travaillant dans une imprimerie niçoise, il fut blessé par balles lors d’un contrôle de la police allemande dans le quartier de La Madeleine le 3 mai 1944.
Admis à l’hôpital de La Fontonne, il y fut reconnu le lendemain par deux membres du parti fasciste-républicain qui le poignardèrent sur son lit de souffrance.
Sources

SOURCES : Archives du musée de la Résistance azuréenne, Martyrologe — Max Burlando, Le PCF et ses militants dans la Résistance des Alpes-Maritimes, Nice, Fédération du PCF, 2004 — Renseignements fournis par son ami antibois Louis Pietri, commandant FTP.

Jean-Louis Panicacci

Version imprimable de cet article Version imprimable