Né le 14 décembre 1911 à Saint-Louis-Lès-Bitche (Moselle annexée), mort en action le 18 janvier 1945 entre Lemberg et Goetzenbruck (Moselle) ; prêtre ; résistant FFI.

Abbé Aloyse Schilt
Crédit photo : Association Histoire Kalhausen
Aloyse Schilt
Crédit photo : Eugène Heiser
Ordonné prêtre en 1935, Aloyse Schilt fut nommé vicaire à Thionville (Moselle). Mobilisé au 168ème Régiment d’infanterie de forteresse dans le secteur de Thionville, prisonnier de guerre, il fut libéré le 25 juillet 1940 comme Alsacien-Lorrain. Il fut alors nommé le 11 février 1941 administrateur en Moselle-est à Montbronn, puis Malaucourt/Seille et enfin à Kalhausen en août 1944.
Lieutenant de réserve, il entra en résistance dans la Mission lorraine et fut responsable de la brigade FFI de Bitche qui comptait 16 combattants. Il coordonna aussi les groupes ORA-FFI de Forbach et Sarreguemines. Le 18 janvier 1945, il fut surpris par une patrouille allemande entre Lemberg et Goetzenbruck avec Edouard Fogt, responsable de la brigade de Sarreguemines et un nommé Jost. Schilt et Jost sortirent du même côté de la voiture et furent mortellement atteints d’une rafale de mitrailleuse alors que Fogt réussit à se sauver.
Le 31 décembre 1947, la Croix de guerre avec étoile de vermeil fut attribuée à l’abbé Schilt avec une citation à l’ordre du Corps d’Armée : « Ardent patriote, a secouru les plus humbles parmi les expatriés de force, les ouvriers polonais, travaillant dans la région. Convoqué par la Gestapo, eut une attitude courageuse. A Delme a fait des sermons anti-nazis. A été de ce fait inquiété une nouvelle fois par la Gestapo en 1944. Volontaire avec des camarades pour tenter d’établir la liaison avec les FFI de Bitche alors encore occupée est tombé courageusement sous les balles ennemies dans l’accomplissement de sa périlleuse mission. Belle figure de résistant ! »
Sources

SOURCES : DAVCC dossier 21P148348. — Just Scharff, La libération de l’Est de la France, Thionville, auto-éd., dactylographié, 1975, p. 12, 28 et 41. — Just Scharff, La Résistance armée en Moselle de 1940 à 1944, Thionville, manuscrit, 1954, p. 6 et 30. — Eugène Heiser, Tragédie Lorraine, Sarreguemines, éd. Pierron, 1983, tome 3, p.84-85. — Site de l’association Histoire de Kalhausen.

Philippe Wilmouth

Version imprimable