Né le 23 avril 1920 à Medesano (Italie, province de Parme), fusillé à Sospel (Alpes-Maritimes) le 12 août 1944 ; partisan Garibaldi.

Ancien militaire de la Quarta Armata dans le sud-est de la France.
Membre du détachement Nettù de la 5e brigade Garibaldi de Ligurie, Alberto Quadretti fut capturé le 9 août 1944 sous le mont Grammondo, au lieu-dit L’Albarea, en compagnie de quatorze autres survivants du maquis franco-italien et conduit à la caserne Salel de Sospel, où il fut sauvagement torturé deux jours et trois nuits.
Condamné à mort le 12 août en fin de matinée, il fut fusillé dans la cour de la coopérative agricole en milieu d’après-midi avec ses camarades.
Son nom figure sur les stèles du cimetière de Sospel et du Carré des Fusillés.
Sources

SOURCES : Carlo Rubaudo, Storia della Resistenza imperiese, volume II, Savone, Sabadelli, 1992. — Musée de la Résistance azuréenne, dossier « documents, Témoignages, Recherches » N° 12 Le maquis franco-italien de L’Albarea et le drame de Sospel. — Jean-Louis Panicacci, Les lieux de mémoire de la Deuxième guerre mondiale dans les Alpes-Maritimes, Nice, Serre, 1997.

Jean-Louis Panicacci

Version imprimable