126 prisonniers moururent fusillés après condamnation ou comme otage sur le stand de tir de Montmuzard à Dijon ou sous la torture.

Sous l’Occupation cent vingt six résistants ont été fusillés ou sont morts sous la torture à Dijon après avoir été condamnés par un tribunal militaire allemand ou comme otage . La condamnation avait été prononcée par un tribunal militaire de Felkommandantur FK 560, FK599 ou FK669 de Dijon ou par le tribunal de la Militarverwaltungs-Bezirks C, administration militaire pour la zone Nord-Est couvrant quatorze départements. Les exécutions ont eu lieu sur le stand de tir dijonnais de Montmuzard devenu lieu de mémoire où a été érigé Le Mur des fusillés, rue Jean Moulin, rond-point du 8 Mai 1945 : "Ici 126 patriotes ont été fusillés 1940-1945"
Le premier fusillé de Côte d’Or fut Louis Frizot, le 31 août 1940, pour avoir saboter des lignes téléphoniques allemandes : l’annonce de sa mort fut diffusée dans l’ensemble du département .
En 1941, c’est sept hommes passés par les armes puis quarante-quatre en 1942 conséquence du renforcement de la résistance et de l’application de la politique des otages comme ces quatre normaliens de Dijon et un jeune ébéniste dont l’exécution le 7 mars 1942 a fortement marqué les esprits. Une commémoration est organisée tous les cinq ans, un samedi de mars, devant le Mur des Fusillés en lien notamment avec la mort de ces Normaliens
Contre productive, cette politique des otages fut abandonnée en 1943, au profit d’une répression dirigée contre les maquis, vingt-huit résistants fusillés, qui s’accentua en 1944 conduisant quarante six résistants au peloton d’exécution. Certains, quatre d’après Charles Guterriez seraient morts sous la torture dans les services de la Sipo-SD rue du Docteur Chaussier à Dijon.
La majorité des fusillés était originaire de la région bourguignone, d’autres avaient une origine plus lointaine, un indochinois, neuf néerlandais et six nord-africains dont celui indiqué « inconnu » sur le Mur des fusillés et qui serait d’après les archives de la DAVCC de Caen, Abderrahman Boucha.
AMELIN Camille, Albert
AUBLANC Louis, Benoît
AUDEMAR Marcel, François
AUDUC Eugène, Lazare
BARICH Saïd, écrit parfois BARISCH ou BAHRICHI
BEAU Jules, Alfred, Eugène
BEN HAMED (ou BEN HAMID ou Ben Ahmed) Ali
BILLARD Roger, Gabriel
BOCQUENET Paul
BOILLET Marc, Charles [dit Guinemer]
BONNETERRE Arthur, Eugène, Nestor
BOUCHA Abderrahman (ou Ali)
BOUILLER Pierre
BOULET Georges
BOUVERET Louis, Jean
BOUY Edmond, Julien [dit aussi BOUY Édouard]
BUREAUX Marcel
CALLENS Édouard, Cyrille
CARRÉ Charles, Jean-Baptiste
CARRIERE Charles, Joseph
CHAMPION Alix, Marius, Charles
CHANDELIER René, Barthélemy
CHANUT Léon, Pierre
CHAUCHARD Albert, Fernand
CHEVALIER Camille, Louis, Hippolyte
CHEVRIER Bernard, Marie, Louis
COLIN Marcel, Adrien, Louis
COLIN René, Georges
CONTASSOT René, Marcel, Paul
CORNOT Robert
CREUX James, Ernest, Robert
DAROLD Paolo
DE BAEDTS Jean, Émile
DE BEAUFORT Henri
DELMAAR Richard
DENIZEAUD Jean
DÉSAUTELS Jean
DÉSERTOT Roger, Armand, Gilbert
DESPRET Henri (ou DESPRES)
DESTHIEUX André, Raphaël
DIAQUIN Robert, Abélard
DIRAND Robert, Michel, Antoine
DUBOST Pierre, Félicien
DUFOUR René
FERRAND Jean, Aristide, André
FEVRE Claude, Antoine
FRIZOT Louis
GACHET Paul, Jean
GAUDET Lucien [GAUDET Antoine, Émilaud, Lucien]
GAUDILLOT Louis, André
GAUTHIER Annet, Jean
GEIGER Henri
GIRARD Virgile
GIRAUD Julien, Gilbert, Jean [dit aussi GIRAUD Lucien]
GOUGEOT Marcel, Henri
GUEDENEY Adrien
GUEDENEY Émile
GUEDENEY Louis, Marius
GUILLEMINOT Julien, Marius
GUILLIER Charles, François, Louis
GUILLOT Roger
GUYOT Georges, Alphonse, Marcel
GUYOT Jean, Bernard, Pierre
HAMARD Édouard
HUCHON Denis, Marcel
JAMES Pierre
JOEKES Gustaaf
LAFORGE René, Georges [alias Chéron]
LAFOSSE Camille, Adrien
LAUREY Charles, Jean
LE NOACH Félix
LEFILS André
LEVAVASSEUR René, Joseph
LOISELOT Georges, René, Marie
LOREAU Henri, Aurélien
MAGNARD Léon
MAKATITA Victor, Lucas
MARTINI Fortuné
MENESTRIER Joseph, Michel, Bernard
MENESTRIER Michel, François
MENESTRIER René, Michel, Pierre
MERCIER Louis, Henri
MICHAUD Louis, Philibert
MICHOULIER Gaston, Henri
MOLLION Charles
MOREAU Robert, Fernand, Victor
MORIZET Armand, Augustin, Joseph
MOTHET Jean, Lucien
OLLAND Willy
OUAHAB (ou Ouahabi ou Qhahar) Djelloul
PERROT Louis, Paul
PIERRE Armand, Louis
PINEAU René, [Léon, Victor, René]
PRÉJEAN Roger, Georges
PROFIT Charles, Auguste
PROTHEAU Roger
QUIGNARD Maurice, Antonin
REBOURSEAU Marcel
REBUT Lucien, Edmond
RÉMY Arthur, Joseph
RENARD Lucien, Raymond [RENARD Gustave, Lucien, Raymond]
RENAUD Jean, Eugène
RIMOUX Henri
ROBLOT Edmond, François
ROMENTEAU René, Armand
ROULOT Lazare
ROUX Louis
SANCHEZ Jean, Eugène, François
SAVOYE Philippe
SCHELLNENBERGER Jean, Jacques (alias Tue-mouche)
SIRDEY Paul, Roger, Marius
SIXDENIER Paul, Marie
SOTTY René, Ernest
SOYE Léon, Émile
THOUZEAU Louis
THURIOT Fernand, Raphaël
TRUCHOT Alexandre
VAN ASSENBERGH Jacobus
VAN DER DOES Wilhem
VAN LEEUWEN Leendert
VERMANDEL Henri
VIEILLARD Pierre, Julien alias Ensor
YAHIA Amed, Slimane ou YAHYA Hamed
YAOUANC René, Yves, Marie
ZAMOUCHI (ou LAMOUCHI ou ZOMOCHI ou ZAMACHI) Arsène
ZOMINY Georges
Sources

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – AJ 41/397, synthèses de la Délégation générale du gouvernement français dans les territoires occupés (DGTO), 16 septembre 1940. – SHD, GR 28 P 8 22 (dossier n°27).

Version imprimable de cet article Version imprimable