Né le 21 juin 1920 à Sospel (Alpes-Maritimes), fusillé à Sospel le 12 août 1944 ; manœuvre ; maquisard.

Célibataire. Né italien d’une mère française, Marius Tironi rejoignit le détachement de partisans Garibaldi de Ligurie qui s’implanta à la mi-juillet 1944 sur le territoire de Sospel au lieu-dit L’Albarea. Compte tenu de ses connaissances du milieu local, il fut utile pour trouver du ravitaillement et des liaisons.
Dénoncé par un commerçant mécontent, le maquis fut anéanti le 9 août et les quinze survivants conduits à la caserne Salel de Sospel où ils furent torturés durant trois jours avant d’être condamnés à mort et fusillés par groupes de cinq, dans la cour de la coopérative agricole, dans l’après-midi du 12 août.
Le nom de Mario Tironi figure sur les deux stèles érigées dans le cimetière de Sospel et dans le carré des Fusillés.
Sospel (12 août 1944)
Sources

SOURCES : Archives du musée de la Résistance azuréenne, Martyrologe et dossier « Documents, Témoignages, Recherches » N° 12 Le maquis franco-italien de L’Albarea et le drame de Sospel. — Jean-Louis Panicacci, La Résistance azuréenne, Nice, Serre, 1994.

Jean-Louis Panicacci

Version imprimable