Lors de la Libération de la ville trois hommes furent tués rue Voltaire au carrefour de la rue d’Allonville.

L’armée britannique libéra la ville, aidée par les résistants FFI, après des combats près de la citadelle et au niveau des ponts de la ville minés par les Allemands. En sauvant le pont de Beauvillé de la destruction, les FFI facilitèrent la poursuite de l’avancée des armées alliés vers le nord. Le 31 août dans le quartier Saint-Pierre, les soldats allemands s’accrochèrent à leur position entre la route d’Allonville et la rue Voltaire, au "chien de Défense". Dans les combats, trois résistants furent tués au cours d’escarmouches.
DOUAY Roland né le 3 février 1925 à Amiens, FFI, tué d’une balle au front ; une rue porte son nom.
FRANCOIS Victor né le 27 mai 1898 à Pressoir devenu Pressoir-Ablaincourt (Somme), surveillant de prison, une impasse située près de la rue Voltaire porte son nom.
ONFRAY Roger né le 12 mars 1904 à Paris, une rue au bas de l’hôpital Saint-Victor porte son nom.
Ils ont été inhumés dans le carré des corps restitués dans le cimetière Saint-Pierre d’Amiens.
Une plaque commémorative apposée rue Voltaire rappelle leur mémoire.
Sources

SOURCES : Jacques Lejosne, Jackie et Françoise Fusillier Amiens1940-1945, A la rencontre des plaques de rues en hommage aux résistants 2016.page 20. — MemorialGenweb.

Version imprimable de cet article Version imprimable