Né le 15 décembre 1917 à Pavilly (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), se suicide à Bouville (même département) le 22 juillet 1944 dans la ferme Lebaron assiégée ; FFI membre du réseau BOA des zones Pavilly-Barentin-Yvetôt. Frère de André Martin.

Raymond Martin
Raymond Martin et son frère André se trouvaient à l’intérieur de la ferme Lebaron à Bouville quand Bernard Chevallier et Emile Ruel furent abattus par la Gestapo qui assiégeait la ferme. D’autres civils réfugiés et leur famille étaient dans la ferme avec les deux frères Martin. Aussi, avant que les Allemands ne donnent l’assaut à l’arme lourde les deux frères se donnèrent la mort pour éviter une attaque fatale aux civils présents.
Maquis BOA de Bouville (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) 21 juillet 1944
Dans un carnet, Raymond a écrit ces quelques mots.
Chers Mère, frères et sœurs, je n’avais pu vous dire que je combattais dans les rangs des patriotes, car notre organisation était secrète ; Adieu ! Nous mourons pour la France et la liberté.
Raymond
Sources

SOURCES : Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine-Maritime. 1940-1944. Edité par l’Association Départementale des Familles de Fusillés de la Résistance de Seine-Maritime (1992).– Le Patrimoine des communes de la Seine-Maritime FLOHIC-Editions. (Page 1050), Bouville, Canton de Pavilly .– Memorial Genweb.– Le Courrier Cauchois du 20 juillet 1974.

Jean-Paul Nicolas

Version imprimable de cet article Version imprimable