Tué par un feldgendarme le 2 novembre 1943 à Hirson (Aisne) ; cheminot d’Hirson ; militant communiste.

Cheminot communiste, André Baudin était secrétaire du syndicat CGT de la section technique des ateliers de dépôt du syndicat d’Hirson. Il participa à la création du groupe FTP dirigé par Norbert Lejeune en 1943. Ils réalisèrent un nombre considérable de sabotages. Suite à un attentat important, il accepta de passer dans la clandestinité mais voulut passer chez lui une dernière fois pour voir sa femme et ses enfants. Il fut abattu d’une rafale de mitraillette par un Feldgendarme alors qu’il escaladait le perron de son habitation.
André Baudin a été reconnu « Mort pour la France ».
Son nom est gravé sur la stèle commémorative SNCF de Buire (Aisne) et sur la plaque SNCF d’Hirson.
Sources

SOURCES : Alain Nice, La guerre des partisans. Histoire des francs-tireurs partisans français. Histoire de la Résistance ouvrière et populaire du département de l’Aisne, 2011 ; p. 87-90.— MémorialGenweb.

Version imprimable de cet article Version imprimable