Né le 9 mars 1905 à Lille (Nord), exécuté sommairement le 20 juin 1944 à La Pérouille (Indre) ; électricien.

Fils d’Arcade, Eugène Delaruelle et de Laure Lepot ; Eugène Delaruelle était électricien, domicilié 30 avenue de Déols à Châteauroux (Indre). Lors d’une opération de répression, par un détachement d’Allemands et de miliciens, Eugène Delaruelle fut pris en otage le 20 juin 1944 à Saint Gaultier, puis emmené, avec sept autres otages, à une dizaine de km, au chemin de Miran sur la commune de La Pérouille, et fusillé ce 20 juin vers 15h. Déclaration de décès de Marc Daubord, cultivateur à La-Pérouille Il fut reconnu « Mort pour la France ». Son nom est inscrit sur la stèle érigée en 1945 sur le lieu du crime au Miran, commune de La Pérouille.
Le Miran à La Pérouille, 20 juin 1944
Sources

SOURCES : panneau d’information sur le site. — N° 4 du registre des décès de La-Pérouille.

Michel Gorand

Version imprimable de cet article Version imprimable