Né le 4 octobre 1913 à Héming (Moselle), mort à l’hôpital le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse (Indre) ; lieutenant GMR ; FFI.

Frédéric Grunwald
Crédit photo : RL 1949
Fils d’Auguste, François, Grunwald, décédé, et de Justine Piot, sa veuve ; Frédéric Grunwald était Lieutenant, commandant adjoint du Groupe mobile de réserve du Berry, domicilié rue J.J.Rousseau à Argenton ; membre des Forces françaises de l’Intérieur (FFI), il avait assisté le 7 juin, à la réunion préparatoire de l’attaque du train allemand : il fut blessé mortellement le 9 juin 1944 vers 10h, lors de l’attaque, par le maquis, du train allemand d’essence et de torpilles immobilisé à la gare d’Argenton ; transporté à la clinique St Joseph du Dr Burguet à Argenton-sur-Creuse, il mourut le soir même à 21h. Marié à Elisabeth, Marguerite Conrad, 2 enfants. Déclaration de décès par Lucienne Fresquet, épouse Perrot, amie. Reconnu « Mort pour la France ». Son nom figure sur le Mémorial du 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse.
Le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse
Sources

SOURCE : n°84 du registre des décès d’Argenton-sur-Creuse.

Michel Gorand

Version imprimable de cet article Version imprimable