Née le 8 février 1931 à Laon (Aisne), massacrée par les Allemands le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse (Indre) ; écolière.

Fille de René, Nicolas, Adolphe Aubry et d’Hélène, Marie Cabaret ; Gisèle Aubry, était écolière ; le 9 juin 1944 une compagnie allemande de la division « das Reich » envahit Argenton vers 18h30 et des soldats allemands pénétrèrent, à 19h30, au domicile de ses parents, route de Fontfurat à Argenton et tuèrent Gisèle, 13 ans, et sa mère, d’un tir de mitraillette ; déclaration de décès d’Henri Dechiron, ami de la famille. Reconnue « Morte pour la France » ; Son nom figure sur le Mémorial du 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse.


Le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse
Sources

SOURCE : n°62 du registre de décès d’Argenton-sur-Creuse.

Michel Gorand

Version imprimable de cet article Version imprimable