Né le 13 juillet 1877 à Saint-Martial-le-Mont (Creuse), massacré par les Allemands le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse (Indre). Retraité.

Fils de Jules Nony et de Marie, Henriette Perchert, tous deux décédés ; Charles Nony était retraité ; le 9 juin 1944 une compagnie allemande de la division « das Reich » envahit Argenton ver s 18h30 et des soldats allemands mitraillèrent, à 20h30, Charles Nony, 67 ans, à la porte de son domicile, route de Fontfurat à Argenton-sur-Creuse ; marié à Julie, Thérèse Roque ; déclaration de décès de Camille Desrier, gendre. Reconnu « Mort pour la France ». Son nom figure sur le Mémorial du 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse.


Le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse
Sources

SOURCES : n°58 du registre de décès d’Argenton-sur-Creuse ; « Été 1944 » d’Alain Giévis et de Jean Louis Laubry - bulletin n°12 de l’ASPHARESD, 1996.

Michel Gorand

Version imprimable de cet article Version imprimable