Né le 1er août 1924 à Saint Benoit du Sault (Indre), exécuté sommairement le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse (Indre). FFI.

Fils de François, Henri, Elie, Alexandre Delaune et d’Octavie, Caroline Foubert, son épouse ; Etienne Delaune était domicilié à Rapissac par Mouhet (Indre) ; il s’était engagé récemment dans les Forces françaises de l’Intérieur (FFI) ; le 9 juin 1944 une compagnie allemande de la division « das Reich » envahit Argenton vers 18h30 et des soldats allemands abattirent à 21h, Etienne Delaune, au volant d’une voiture, rue JJ Rousseau à Argenton (les 2 occupants, maquisards, purent s’échapper) ; déclaration de décès d’André Auclert, secrétaire de mairie. Reconnu « Mort pour la France ». Son nom figure sur le Mémorial du 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse.


Le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse
Sources

SOURCES : n°79 du registre des décès d’Argenton-sur-Creuse ; « Argenton-sur-Creuse dans la guerre » de Pierre Brunaud (2008).

Michel Gorand

Version imprimable de cet article Version imprimable