Le 16 février 1944, les Allemands donnèrent l’assaut à un camp de maquisards de l’Armée secrète installé au Moulin de la Papeterie aussi appelé Papeterie de Pissac ou Moulin de la Forêt sur le territoire de la commune de Beyssenac (Corrèze). Ils exécutèrent sur place 34 résistants et en déportèrent douze. Le moulin est situé au bord de la rivière Auvézère qui délimite les communes de Beyssenac et de Payzac (Dordogne). Un chemin le reliait au pont Lasveyras situé un kilomètre en aval et qui donna son nom au massacre.

Monument commémoratif du massacre du 16 février 1944
MémorialGenWeb.
Depuis la fin de l’année 1943, ce moulin isolé, difficile d’accès, servait de refuge à des maquisards de l’Armée secrète de Dordogne Nord dont les effectifs se renforçaient de réfractaires au STO toujours plus nombreux. Ils étaient rattachés au Bataillon Violette (pseudonyme de son chef, René Tallet). Le 16 février 1944, ce sont 49 hommes de 19 à 25 ans qui subirent l’assaut d’un détachement allemand, des SS semble-t-il, venu de Limoges et renforcé par des collaborateurs français. Les résistants durent se rendre à l’issue d’un combat inégal. Deux maquisards parvinrent à s’échapper en se jetant dans l’Auvezère.
Trente-quatre résistants furent abattus sur place. Bien qu’atteint d’une balle dans la nuque, André Cubertafond survécut. Douze hommes furent épargnés afin de transporter le matériel allemand. Emprisonnés à Limoges puis transférés à Compiègne – Royallieu, ils furent déportés. Sept revinrent des camps.
Un monument et un chemin de la mémoire commémorent ce massacre.


Résistants exécutés sommairement le 16 février 1944 au Moulin de la Papeterie, à Beyssenac (Corrèze) :
BITARD Paul Elie Gilbert né le 17 février 1924 à Périgueux (Dordogne)
BORDERIE Albert Jean né le 12 juin 1923 à Ruelle-sur-Trouve (Charente)
BRUN Albert né le 4 septembre 1924 à Savignac-Lédrier (Dordogne)
CADET André né en 1924
CHARAZIN Pierre Jean alias Bricard né le 9 septembre 1923 à Cénac-et-Saint- Julien (Dordogne)
CROUZY Yves né le 27 mars 1922 au Chalard (Haute Vienne)
DAMIS Maurice né le 6 juin 1922 à Vaunac (Dordogne)
DAUBISSE René né le 9 novembre 1923 à Lasbrugnas, commune de Savignac- Lédrier (Dordogne)
DELAGE Robert Aimé né le 10 mars 1924 à Eymoutiers (Haute Vienne)
DUBOUÉ Jacques alias Rabouin né le 4 novembre 1924 à Bordeaux (Gironde)
DUPUY André Marcel né le 16 août 1921 à Excideuil (Dordogne)
DUREDON André né le 17 janvier 1924 à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute Vienne)
ENAULT André Eugène Joseph né le 4 décembre 1921 à Fécamp (Seine-Maritime)
ENAULT Francis Louis Charles Pierre né le 10 avril 1923 à Yport (Seine-Maritime)
EVEINE Jean né le 8 juin 1924 à Périgueux (Dordogne)
FAROUT Adrien né le 15 janvier 1924 à Glandon (Haute Vienne)
GARDES Jean Gabriel Mathieu né le 20 juin 1925 à Limoges (Dordogne)
GATINEL Raymond né le 8 juin 1924 à Périgueux (Dordogne)
GELBERGER Hermann dit Henri né le 20 mars 1925 à Strasbourg (Bas-Rhin)
GIRARDEAU Roger né le 31 mai 1924 à Sarlande (Dordogne)
GRANGER Raymond né le 21 février 1924 à Lanouaille (Dordogne)
LAFORGE Edmond né le 17 novembre 1924 à Laubicherie (Dordogne)
LAVAUD Albert né le 9 juillet 1924 à Savignac Lédrier (Dordogne)
LE JALU Joseph né le 23 juillet 1922 à Callac (Côtes d’Armor)
LOSEILLE Jean Marcel né le 24 mars 1924 à Bègles (Gironde)
MACHEFER François né le 16 avril 1924 à Coussac-Bonneval (Haute Vienne)
MADRONNET Pierre Louis né le 1er janvier 1924 à Saint-Léonard de Noblat (Haute Vienne)
MISSEGUE Pierre Henri né le 7 mai 1924 à Périgueux (Dordogne)
PEYRAMAURE Henri Joseph Albert né le 24 avril 1924 à Lanouaille (Dordogne)
POMPOGNAT Joseph né le 30 octobre 1924 à Saint-Pantaly-d’Excideuil (Dordogne)
POUVADOU Noël né le 25 décembre 1921 à Saint-Cyr-les-Champagnes (Dordogne)
SCHNEIDER Paul né le 17 octobre 1923 à Haguenau (Bas-Rhin)
SIMON Raymond Georges, cuisinier né le 4 septembre 1921 à Saint-Marcel (Indre)
SOUDEIX Robert alias Spada né le 26 novembre 1919 à Périgueux (Dordogne)


Résistants morts en déportation :
BARTOU André né le 1er mars 1924 à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne), mort, selon les sources, le 21 avril 1944 au camp de concentration de Mauthausen (Autriche) [JO 2007] ou le 6 septembre 1944 au camp de Melk, Kommando de Mauthausen [Fondation pour la Mémoire de la Déportation].
DELAGE Jean-Pierre, né le 5 juillet 1920 à Paris, mort en 1944 (date précise et lieu non renseignés).
LAGUIONIE René, né le 10 juillet 1924 à Savignac-Lédrier (Dordogne), mort le 6 avril 1945 au camp de concentration de Gusen (Autriche).
MADRONNET Max Gabriel, né le 18 avril 1922 à Angoulême (Charente), mort le 21 février 1945 au camp de concentration de Gusen (Autriche) ; alias Moreau, fils de Gabriel et de Thérèse Lescure.
MARSALEIX Léon, né le 7 mars 1922 à Troche (Corrèze), mort le 17 avril 1944 au camp de concentration de Mauthausen (Autriche). Fils de Jean et Marie Maselle.
Sources

SOURCES :
-  MémorialGenWeb, Mémorial de la Résistance de Beyssenac.
-  Francs-Tireurs et Partisans, blog.
-  Le chemin de la Mémoire du Pont Lasveyras
-  Communication du colonel (er) Pierre Mercier, neveu de Robert Delage.

Dominique Tantin

Version imprimable de cet article Version imprimable