Un monument face à la petite mairie d’Amfreville-sur-les-Monts (Eure), commémore l’exécution par l’armée allemande de deux hommes abattus le 24 août 1944 et d’une troisième victime précédemment, le 23 mai 1943.

Les trois hommes exécutés d’Amfreville-sur-les-Monts (Eure).
Le plus jeune des trois hommes, fusillé sur la place de la Mairie à l’âge de 17 ans était René Raban, homologué FFI. Le deuxième, également exécuté le 24 août 1944, était Alidor Cras, "père de famille tué sans motif ", précise le monument.
Ce monument est composé d’ une stèle centrale sur un large mur, encadrée par deux plaques dont l’une comporte un troisième nom d’homme également noté "père de famille tué sans motif ", environ un an avant, le 23 mai 1943. Son nom est André Boquet.
La Place de la Mairie d’Amfreville a pris le nom actuel de Place René Raban. Une rue du Bourg voisin de Pont-Saint-Pierre porte le nom de René Raban.
Amfreville-sur-les-Monts (Eure) 23 mai1943 et 24 août 1944.
BOQUET André victime civile ; abattu sans motif le 23 mai 1943.
RABAN René FFI de 17 ans ; fusillé le 24 août 1944.
CRAS Alidor victime civile ; abattu sans motif le 24 août 1944.
Sources

SOURCES : Mémorial GenWeb. — Bureau Résistance du Service Historique SGA défense. — Enquête sur place et photos par Jean-Paul Nicolas.

Version imprimable de cet article Version imprimable